bandeau_mobile.jpg

Apple-Samsung : la guerre juridique continue ?

Posté le : 5 juin 2013 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Le géant sud-coréen a réussi à faire interdire la vente d'anciens modèles d'iPhone et d'iPad aux États-Unis, pour violation d'un brevet.

La guerre des brevets continue entre Apple et Samsung. Et une bataille symbolique vient d'être remportée par le géant sud-coréen de l'électronique : il a réussi à faire interdire sur les rayons américains les smartphones iPhone 3 et 4, ainsi que les tablettes iPad 1 et 2. En cause, un brevet de Samsung datant de juillet 2000 sur l'encodage des communications mobiles. Les derniers modèles d'iPhone (4S et 5) et d'iPad (3 et 4) n'utilisent plus ce brevet et ne sont donc pas menacés. Toutefois, Apple pourrait être obligé de revoir son projet d'iPhone low cost que lui prête la rumeur, car les composants et les technologies utilisés dans un produit à bas coût sont souvent issus des précédentes versions haut de gamme de l'appareil.

La décision américaine a été rendue le 4 juin par la Commission du commerce international (ITC), qui a ordonné à Apple d'arrêter l'importation et la commercialisation, sur le territoire des États-Unis, des produits violant le brevet de Samsung. La décision est présentée comme "finale" et l'affaire comme "close", mais les conclusions de l'ITC doivent encore être signées par le président américain Barack Obama, et les conclusions peuvent être dénoncées devant une cour d'appel fédérale.

Microsoft en embuscade

Comme à son habitude, Apple n'a pas souhaité commenter une information à la fois sensible et ne concernant pas un lancement de produit. Samsung, de son côté, ne s'est pas privé de parader. "La décision finale de l'ITC confirme qu'Apple a pris l'habitude de (s'approprier illégalement) les innovations technologiques de Samsung", a réagi un porte-parole. "Nos décennies de recherche-développement dans les technologies mobiles vont se poursuivre, et nous continuerons de proposer des produits novateurs aux consommateurs aux États-Unis", a-t-il ajouté.

On en oublierait presque que la dernière grande bataille avait été remportée par Apple. Le groupe californien avait réussi l'été dernier à faire condamner son ennemi juré à 1,05 milliard de dollars d'amende, pour violation de brevet sur 22 produits. Samsung avait dénoncé la décision, prise par un tribunal situé à quelques kilomètres du siège d'Apple, et donc, selon lui, particulièrement attentif à la bonne santé de la Pomme. L'amende a depuis été revue à la baisse (600 millions de dollars), car une partie du procès doit être rejouée prochainement.

L'affrontement entre Apple et Samsung est le plus en vue de la guerre des brevets, car il implique aussi indirectement Google. Avec le système d'exploitation Android, qui équipe la plupart des produits mobiles de Samsung, le moteur de recherche concurrence Apple. Ce dernier estime que Google a copié le logiciel maison, iOS, ce qu'un simple coup d'oeil sur l'interface tend à confirmer, du moins en termes d'ergonomie. Pendant ce temps, Microsoft observe les géants s'entre-déchirer, alors qu'il essaie de faire décoller son système Windows Phone, totalement différent d'iOS et d'Android. Ses partenaires, Nokia en tête, pourraient profiter de la guerre des titans pour se (re)faire une place sur le secteur des smartphones haut de gamme.

 

Source : Le Point

Laisser un commentaire