bandeau_mobile.jpg

L’écosystème Android grignote iOS

Posté le : 22 novembre 2012 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Android, le système d'exploitation pour mobiles du géant de l'Internet Google, prend des parts de marché à Apple sur le segment des smartphones et des tablettes, grâce à une politique d'innovation et à et un large éventail d'engins moins coûteux.

"La variété est une des forces" d'Android, estime Stephen Baker, un analyste du cabinet de recherche NPD Group. "Avoir beaucoup de gens fabriquant beaucoup de choses, couvrant toute une gamme de prix, avec de multiples marques (...) fait une grande différence", souligne-t-il. Contrairement à Apple, qui réserve depuis toujours ses logiciels à ses propres produits dont il maîtrise de bout en bout la conception, Google permet à toute une série de fabricants d'exploiter Android s'ils respectent les conditions d'utilisation. Le système d'exploitation mobile faisait ainsi fonctionner les trois quarts des smartphones vendus dans le monde au troisième trimestre, soit au total 136 millions d'appareils, selon des données récentes du cabinet IDC. Chaque année depuis son lancement en 2008, "Android a dépassé la croissance du marché (des smartphones) et pris des parts à la concurrence", relève Ramon Llamas, directeur de recherche chez IDC.

Android a grandi grâce à ses partenaires

Sur le marché des tablettes aussi, les fabricants utilisant Android ont vu leurs parts progresser nettement entre le deuxième et le troisième trimestre : le sud-coréen Samsung a notamment porté la sienne de 9,6% à 18,4% et le marchand en ligne Amazon, qui commercialise le Kindle Fire, de 5% à 9%, toujours selon IDC. La part de l'iPad d'Apple tombait dans le même temps de 65,5% à 50,4%.

Selon Charles Golvin, un expert de Forrester, Android bénéficie d'un changement du profil des consommateurs, en particulier pour les smartphones. Pour les premiers acheteurs, les technologies employées étaient plus importantes que le prix, mais aujourd'hui le smartphone est devenu un objet grand public, et son coût joue un rôle plus décisif. "Les gens sont plus attirés par la plateforme Android, parce qu'il y a plus de choix et que la majeure partie de ces choix sont moins chers" qu'un iPhone, indique M. Golvin.

Une plate-forme ouverte et gratuite

Android a aussi l'avantage d'être un logiciel libre, que les concepteurs de produits peuvent utiliser gratuitement et améliorer comme ils le jugent nécessaire, fournissant des retours utiles à Google et accélérant l'innovation. "Le rythme d'innovation pour Android est plus rapide que celui d'Apple", qui est "loin derrière" en ce domaine, remarque Ken Dulaney, un analyste du cabinet Gartner.

Laisser un commentaire