bandeau_mobile.jpg

Les tablettes ont dépassé les smartphones en terme de quantité de trafic web

Posté le : 8 mars 2013 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Sur le total des heures de surf comptabilisées, ces dernières années, les smartphones n'ont cessé de grappiller du terrain sur l'informatique traditionnelle. Cette situation pourrait déjà changer.

Le smartphone connecté à internet a à peu près 6 ans et pourtant, la consommation de page que font les possesseurs de ces engins connectés pourrait déjà être dépassée par un nouveau concurrent issu du même milieu de la mobilité : la tablette tactile. Depuis l'iPad, le marché des tablettes a explosé et après la sortie de la Nexus 7, il a tendu très nettement vers une démocratisation grâce à des prix peu élevés. Et cette tendance se confirme dans une étude menée par Adobe, le célèbre développeur de Photoshop.

D'après leurs relevés, les tablettes tiendraient pour 8% de la consultation des pages web, alors que les smartphones seraient juste derrière avec 7%. Tout le reste est encore occupé par l'informatique traditionnelle. Un autre chiffre intéressant est à relever : un utilisateur de tablette lit 70% de pages en plus qu'un utilisateur de smartphone. Cela montre bien la sédentarité de l'usage d'une tablette tactile : bien souvent, quand on lit un article sur un smartphone, on attend qu'il charge, puis on le parcourt dans les transports. Une lecture sur tablette tactile peut durer des heures, si l'on s'enfonce dans un canapé avec une bonne connexion Wi-Fi.

L'étude relève enfin un lien entre niveau de vie et possession d'une tablette tactile qui est, il faut le reconnaître, un luxe. Dans les achats en ligne, les commandes passées par une tablette tactile coûteraient 54% plus cher que celles passées sur smartphone et 19% plus cher que celles passées sur un PC. On trouve là une hiérarchie somme toute assez représentative : le smartphone est maintenant un outil peu onéreux qui peut convenir comme seul point d'accès à internet dans une situation de précarité financière. L'ordinateur de bureau, plus cher mais plus polyvalent reste un choix moyen. La tablette, elle, est un objet-plaisir qui suppose déjà une situation confortable - il est donc logique que les utilisateurs puissent dépenser plus.

Laisser un commentaire