bandeau_mobile.jpg

L’UFC-Que Choisir s’attaque aux assurances pour mobiles

Posté le : 24 décembre 2012 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Pour l’association de consommateurs, les assurances mobiles sont une « vraie imposture ». Elles sont accusées d’être chères et trop avares en informations notamment. 

Depuis que nous avons entre les mains des téléphones qui valent chers, plus de 600 euros pour de nombreux modèles, les vendeurs vous expliquent souvent qu’il vaut mieux prendre une assurance en complément. 600 euros, ce n’est pas rien, et mieux vaut être assuré si jamais il arrive quelque chose au téléphone mobile.

C’est sur ce type de contrats (8 en tout, Orange, Bouygues, SFR, Carrefour, Phone House, la Poste, la FNAC et LCL) que s’est penchée l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. Des assurances dont le chiffre d’affaires annuel est estimé aux alentours de 432 millions d’euros, pour 77 millions d’indemnisation. Soit une marge que l’on qualifiera pour le moins de « confortable », et surtout avec une rentabilité largement supérieure aux autres marchés de l'assurance. Voici la répartition de la prime :

Au final, l’association reproche à ces assurances « peu intéressantes pour le consommateur » quatre points :

  • Le manque d’accès aux conditions générales.
  • Le prix élevé artificiellement par l’ampleur des commissions perçues par les intermédiaires.
  • La dilution des responsabilités entre distributeur, gestionnaire du contrat et assureur.
  • Les résiliations difficiles, avec une loi Chatel qui ne s’applique pas dans ces de figure.

Mais ce n’est pas tout. Dans le détail, l’UFC-Que Choisir reproche aussi par exemple les exclusions de garantie qui concernent la grande majorité des cas de vols et de dommages causés à l'appareil. Voici vos chances d’être remboursés selon les cas :

L’UFC-Que Choisir met à la disposition de tous son étude d’une trentaine de pages. Il met aussi une page avec des questions/réponses courantes, ainsi qu’une lettre type pour résilier son contrat d’assurance.

Enfin, cette caméra cachée montre que ce que vous racontent les vendeurs dans les magasins n’est pas toujours vrai :

Laisser un commentaire