bandeau_mobile.jpg

Moto X, le Google Phone “made in USA” pour les USA

Posté le : 5 août 2013 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Près de deux ans après avoir été racheté par Google pour 12,5 milliards de dollars, Motorola lance son premier véritable « Google Phone », rival affiché de l'iPhone d'Apple et du Galaxy S de Samsung.

 

Tout est dit, ou presque, dans la taille de l'écran du Moto X, le nouveau smartphone de Motorola: 4,7 pouces. Autrement dit, un peu plus qu'un iPhone 5 d'Apple et un peu moins qu'un Galaxy S4 de Samsung, les deux terminaux les plus vendus actuellement au monde. Question fonctionnalités, le Moto X n'a rien à envier à ses rivaux avec son écran haute définition (Amoled), une batterie censée assurer 24 heures d'autonomie, une caméra 10 méga pixels qui peut se déclencher d'un simple mouvement du poignet… Le Moto X se veut aussi particulièrement dédié à la navigation sur Internet et à la recherche en ligne. Filiale de Google oblige. Côté design, le nouveau terminal de Motorola s'inscrit dans la lignée des codes actuellement en vigueur, avec une petite originalité: il en existe une version avec un dos en bois. Son prix est aussi comparable à celui de ses deux rivaux, il sera proposé dès cet été à 199 dollars avec abonnement chez les principaux opérateurs américains. En revanche, ce modèle ne devrait pas être commercialisé hors des États-Unis.

 

Sa principale originalité est plutôt à chercher du côté de son industrialisation. Le Moto X est fabriqué aux États-Unis (en fait assemblé uniquement). Pour le marché américain, cela peut être un argument de poids. Les consommateurs américains ont toujours été sensibles à cet argument. En outre, cela évitera sans doute à Google de devoir subir les mêmes déboires qu'Apple, attaqué à plusieurs reprises pour les conditions de travail dans les usines des sous-traitants chinois.

 

Le Moto X va-t-il sauver Motorola? La marque américaine fait partie de ses stars déchues de l'ère glorieuse des téléphones portables, qui n'a pas su prendre le virage des smartphones. Tombé dans l'escarcelle Google, qui n'a pas hésité à débourser 12,5 milliards de dollars en août 2011 pour en prendre le contrôle, Motorola reste une source de pertes pour sa maison mère. Au dernier trimestre, le fabricant de smartphones a dégagé une perte opérationnelle de 342 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 998 millions. Une goutte d'eau au regard des 14,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires générés par Google et ses 3,2 milliards de bénéfice.

 

 

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire