bandeau_mobile.jpg

Numérique : L’art nouveau de Nancy

Posté le : 8 novembre 2012 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

ENQUETE : Terre d'industrie, la région cultive une culture numérique qui a permis l'émergence de quelques fleurons nationaux.

Metz s'enorgueillit de quelques belles réussites, mais le numérique s'est surtout enraciné à Nancy. Place forte universitaire, médicale et financière, l'agglomération nancéenne a vu certaines de ses start-up des années 1990 s'imposer sur leurs secteurs respectifs, tels que Finance Net, la maison mère de Boursorama, pionnier de l'information financière ; Miss Numérique, acteur de référence de l'e-commerce appliqué à la photo numérique ; ou encore RMI-Adista, ex-hébergeur devenu acteur majeur de la fibre optique. "Ces réussites locales ont encouragé une nouvelle génération d'entrepreneurs de toute taille venus accompagner la numérisation de l'audiovisuel, de l'imprimerie ou de l'imagerie médicale", souligne Nicolas Bauer, chargé de mission à l'Agence de développement et d'urbanisme de l'aire urbaine nancéienne (Aduan). La filière représente aujourd'hui quelque 900 entreprises pour plus de 8 000 emplois directs. L'association Nancy numérique fonctionne à la manière d'un cluster pour rapprocher les entreprises, le domaine de la recherche et un secteur de la formation en pleine expansion.

ProConsultant, la télévision

Spécialisé depuis sa création sur les marchés internationaux, ProConsultant déploie ses solutions informatiques auprès de quelque 260 chaînes de télévision dans une douzaine de pays en Europe, au Maghreb et au Canada. La PME messine a implanté début 2011 une représentation à Atlanta pour prospecter le vaste marché des États-Unis. Réputé mondialement pour son logiciel Louise, destiné à gérer les programmes des chaînes cathodiques, ProConsultant a décroché, en septembre, le marché de Radio France avec son logiciel de vente et de placement des publicités, Cindy. Le système s'étendra début 2013 à ses trois radios nationales et à ses 43 stations régionales.

Saleindra, la profileuse

Émanation de l'équipe de recherche Kiwi, antenne de l'université Nancy 2, spécialisée dans l'étude des profils d'utilisateurs, Saleindra regroupe depuis 2008 deux chercheurs et un entrepreneur. Hébergée dans la pépinière du laboratoire de recherche en informatique Loria, la start-up développe un moteur d'analyse du comportement de l'utilisateur. Saleindra a trouvé ses premiers marchés auprès du Crédit agricole pour orienter les salariés dans leur recherche d'information intranet. Elle s'oriente aujourd'hui vers l'e-commerce. Sa plate-forme permet aux commerçants en ligne ou aux exploitants de sites d'affiner leur marketing et de créer de nouvelles communautés virtuelles.

Applicam, la carte à puce

Créé voici vingt-cinq ans sur le technopôle de Metz par l'inventeur du télépéage, Applicam a développé le marché de la carte de pré-paiement en France et en Afrique. Spécialiste des cartes de fidélité et du paiement dématérialisé des services proposés par les collectivités, l'entreprise de 60 salariés s'est diversifiée dans l'infogérance et dans la mise au point de solutions numériques sur mesure. Reprise en 2011 par le fonds BlackFin Capital Partners, Applicam constitue avec Moneo, spécialiste du porte-monnaie électronique, un pôle monétique d'envergure, qui vise un volume d'affaires de 1,5 milliard d'euros d'ici à 2016.

Pharmagest Interactive, l'e-santé

Spécialiste des solutions informatiques dédiées aux officines, Pharmagest Interactive équipe 9 800 pharmacies en France, en Belgique et au Luxembourg. Le groupe se diversifie dans les solutions informatiques dédiées aux maisons de retraite et dans l'e-santé, qui constitue son axe de développement le plus prometteur. Agréé en tant qu'hébergeur de données médicales à caractère personnel (HDS), Pharmagest Interactive a regroupé deux de ses filiales, Dialetic et Domedic, dans un pôle santé spécialisé dans la télémédecine et dans une nouvelle génération de piluliers "intelligents".

Laisser un commentaire