bandeau_mobile.jpg

Panasonic : des tablettes originales

Posté le : 14 janvier 2013 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Le constructeur nippon, en proie à d’énormes difficultés, va tenter de se redresser à travers ce qui a toujours fait sa force : innovation et originalité.

Depuis 2011, Panasonic s’est séparé de 40 000 collaborateurs et malheureusement cela n’est pas terminé car 8 000 personnes pourraient encore quitter le groupe cette année. Toutefois, en marge de ces mauvaises nouvelles, l’entreprise poursuit sa politique d’innovation au travers de produits originaux et/ou innovants. Dans la lignée de ses portables durcis, Panasonic propose deux nouvelles tablettes durcies elles aussi aux formats 10.1 pouces sous Windows 8 et 7 pouces sous Android. Ces deux modèles sont destinés aux entreprises.

16 heures d'autonomie

La première tablette, baptisée ToughPad FZ-G1, fonctionne sous Windows 8 Pro. Elle pèse 1,1 kg. L'écran Multi-Touch prend en charge la saisie au doigt, avec 10 points de détection simultanés, ainsi que la saisie au stylo Digitizer, ce qui permet notamment l'enregistrement de signatures. Premier appareil ultra-durci à bénéficier de la nouvelle technologie IPS développée par Panasonic, le FZ-G1 offre une qualité d'affichage en extérieur sans précédent. Doté d'un verre renforcé, d'un taux de contraste élevé et d'une luminosité de 800 cd/m2 associés à un revêtement anti-reflets développé par Panasonic, l'écran Full-HD 10,1" (1 920 x 1 200) est pensé pour être utilisé dans toutes les conditions lumineuses, tout en offrant des angles de visualisation extrêmement larges.

La famille Toughpad est conçue pour satisfaire aux mêmes normes de robustesse que la gamme de portables Toughbook. Le Toughpad FZ-G1 répond ainsi à la norme MIL-STD-810G pour les chutes de 120 cm, alors que la résistance à l'eau et à la poussière affiche un niveau de protection IP65. L'appareil est en attente d'évaluation concernant son utilisation lorsqu'il est exposé à des températures extrêmes. Grâce au système intégré d'économie de la batterie et au capteur de lumière ambiante, le Toughpad FZ-G1 est capable de fonctionner 8 heures avec le module de batterie standard à 6 cellules et 16 heures avec le module optionnel à 9 cellules. Il fonctionne avec un processeur  Intel Core i5-3437U vProTM de 3ème génération avec 3 Mo de cache et 1,9 GHz (jusqu'à 2,9 GHz avec la technologie Intel® Turbo Boost). Il est équipé d'un disque dur SSD de 128 Go et d'une mémoire vive de 4 Go en série, et en option d'un disque dur SSD de 256 Go.

7 pouces sous Android 4.0

 

Le second modèle – Toughpad JT-B1 – est une version plus petite de la tablette Android 10 pouces dévoilée précédemment. Elle fonctionne sous Android 4.0, pèse 544 grammes, est dotée d’un écran multi-touch à 4 points de détection. Un appareil photo 13 megapixels en face arrière et 1,3 en face arrière. L’autonomie est de 8 heures. Le JT-B1 satisfait aux normes de robustesse de la gamme Toughpad attendues par les utilisateurs professionnels. Il répond à la norme MIL-STD-810G pour les chutes de 150 cm et dispose d'un niveau de protection IP65 contre l'eau et la poussière. Il peut également être utilisé à des températures extrêmes (de -100 C à 500 C).

Le Toughpad FZ-G1 et le JT-B1 seront disponibles en France auprès du réseau de partenaires de Panasonic, respectivement à partir de 2139 euros HT (avril 2013) et 799 euros HT (mars 2013).

Tablette 20 pouces

En parallèle, le constructeur a présenté durant le CES de Las Vegas une tablette équipée d’un écran de 20 pouces soit presque la taille d’une feuille A3. La technologie IPS qui équipe cette tablette dispose presque d’une résolution dite 4K avec 3840 lignes par 2560 soit près de 10 millions de pixels. A l’intérieur de l’appareil épais d’1 centimètre se trouve un processeur Intel Core i5-3427U (bicoeur à 1,8 GHz) et un disque dur SSD de 128 Go. L’autonomie ne serait en revanche que de deux heures.

Concernant les modèles durcis, les dirigeants de Panasonic estiment que Windows 8 et Android vont prendre 50% du marché." Nous pensons que cela sera la prochaine grande vague", précise Hiroaki Sakamoto, directeur en charge des terminaux. Il met également en avant le coût de réparation et la faible solidité des tablettes grand public dans un contexte professionnel qui joue en faveur des modèles durcis. Le coût de réparation d'une tablette peut être évalué à environ 50% de son prix de départ, mais cela peut atteindre 100%. C'est pourquoi Panasonic se veut extrêmement confiant dans le succès des tablettes durcies, un marché dont il veut être le leader dès 2013 pour en capter 50% d'ici 2015.

Laisser un commentaire