bandeau_mobile.jpg

Tablettes en entreprise : les commerciaux en porte-étendard

Posté le : 19 février 2013 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

En 2013, les entreprises devraient continuer d'équiper leurs commerciaux de la vente directe, en priorité les nomades et dirigeants commerciaux, en tablettes (40%) et smartphones (43%). Les usages progresseront également par le biais du BYOD et du BYOA.

Le développement des tablettes et smartphones dans l'entreprise passe d'abord par leur adoption par les professionnels de la fonction commerciale. C'est en tout cas ce qui ressort de l'étude consacrée par Markess à la place de ses terminaux parmi la force de vente.

Tous ne sont cependant pas concernés par ces projets d'équipement qui visent ainsi d'abord les forces de vente directe. « Il s'agit d'équiper en premier lieu les commerciaux nomades ainsi que les dirigeants commerciaux » précise Markess.

Pénétration plus rapide pour la tablette

D'après l'étude, 23% de commerciaux accédaient à des solutions (messagerie, calendrier, comptes rendus commerciaux…) sur smartphone en 2012. Fin 2013, ils devraient être 42%, prévoit le cabinet. Et la pénétration des usages sera plus rapide encore sur tablette passant de 17% des commerciaux en 2012 à 40% cette année.
Si l'adoption s'annonce forte, l'utilisation professionnelle de ces appareils est à ce stade loin encore d'être la norme parmi les forces de vente. « Près d'un décideur sur deux mentionne qu'aucun commercial de son entreprise ne fait usage de ce type de terminaux [Ndlr : smartphone] pour ses missions professionnelles en 2012 » indique l'étude. Pour les tablette, cette part est supérieure à 50%.

Les constructeurs peuvent-ils malgré tout déjà se réjouir à la perspective de voir les dépenses d'équipement des entreprises augmenter ? Non car l'enveloppe globale ne sera pas nécessairement soumise à une inflation.

« Il s'agit de projets d'acquisition impactant nécessairement les projets de renouvellement de parcs de terminaux plus classiques (portables, laptops…) » souligne Markess. Mauvaise nouvelle pour les fabricants de PC, les cycles de renouvellement tendant déjà à s'allonger sur le marché des particuliers du fait des tablettes.
Le renouvellement des parcs PC affecté

Dans un contexte budgétaire contraint, les entreprises pourraient-elles plus facilement céder aux sirènes du BYOD dans l'espoir de réaliser des économies ? A priori non, ces dernières privilégiant nettement (81%) la fourniture de terminaux aux salariés.

Néanmoins, estime Markess, le BYOD « devrait concerner près d'un commercial sur trois [29%] » d'ici 2014, contre 17% actuellement, et ce « malgré les initiatives lancées par les entreprises afin de canaliser ce phénomène. »

Entreprises qui par ailleurs seront confrontées à une autre tendance, découlant directement du développement du BYOD, à savoir le BYOA (Bring Your Own Application). « Les collaborateurs introduisent également des applications expérimentées dans un contexte extra-professionnel », comme les réseaux sociaux et la messagerie instantanée.

Laisser un commentaire