bandeau_mobile.jpg

Téléphonie mobile : vers deux seuls réseaux ?

Posté le : 9 septembre 2014 par Fabrice Godeau Aucun commentaire

Antenne-relaisAprès procès, rachat, tentatives de vente, etc,  les positions semblent s’organiser autour d’un concept moins ambitieux, mais peut-être plus vertueux.

Le temps des grands mouvements

SFR est vendu à Numéricable

Free ne rachètera pas Bouygues faute d'accord sur le prix et se concentre aujourd’hui sur un projet de croissance externe beaucoup plus ambitieux aux USA avec le rachat de T-mobile.

Orange dit qu’il est ouvert à toutes les discussions (S. Richard continue de ne pas croire en un marché à 4) mais ne parle avec personne. Sa position de leader, tant sur le nombre de clients, que sur le réseau, fait qu'il n'a aucun intérêt à acheter Bouygues trop cher.

Bouygues, suite au rachat de SFR, est toujours à vendre mais ne trouve pas preneur.

 

MUTUALISATION DES RESEAUX

En revanche, le partage des investissements dans les réseaux fait son chemin. Le très haut débit, qu’il soit mobile ou fixe (fibre optique) coute cher en investissement : nous en sommes à la 4G pour le mobile. Mais la 4G+ et la 5G sont déjà « dans les tuyaux » ! Et ce n’est pas près de s’arrêter. Il serait maintenant question de mutualiser les réseaux :
-Bouygues et SFR sont déjà liés par un contrat fait pour durer (pour autant que celui-ci résiste au rachat de SFR par Numéricable…)
-Free a un contrat d’itinérance avec orange qui commence à prendre fin l’année prochaine et Stéphane Richard fait des appels du pied à Xavier Niel pour élargir l’expérience. FREE a demandé à partager le contrat de mutualisation SFR-BOUYGUES…

Les opérateurs qui ont acheté cher les licences à l'état ont aussi des obligations de couvertures. Les opérateurs devraient s’entendre pour couvrir les zones  du pays  qui ne réunissent que 30% de la population (la 4G en couvre actuellement 70%) mais qui doivent quand même être aussi servies (obligation règlementaire).

Mais en attendant, on se fait quand même la guerre

Orange attaque FREE pour violation de brevet sur la TV de rattrapage (et demande 250 M€).

SFR attaque FREE pour concurrence déloyale (en 2012 du temps où FREE expliquait que les opérateurs traitaient les clients comme des pigeons et des vaches à lait). Bouygues a déjà gagné un procès contre Free sur ce même thème. Notons au passage que depuis l'arrivée de FREE, les factures de téléphone mobile ont été divisées par 2 ou 3. Politiquement correct ou censure ?

Laisser un commentaire